LES DEFENSEURS DE LA VACCINATION

 

Voici un extrait de ce que je viens de trouver pour vous sur le site de l'OMS 

 

                                                                                          SIX IDEES FAUSSES COURANTES SUR LA VACCINATION

 

" Les vaccins peuvent provoquer de nombreux effets secondaires nocifs, des maladies, voire des décès-sans parler d'effets éventuels à long terme qu'on ne connaît même pas"

En fait les vaccins sont très sûrs, contrairement à ce que voudraient faire croire de nombreuses publications antivaccination.

La plupart des réactions indésirables à la vaccination sont bénignes et temporaires, par exemple douleur au bras ou légère fièvre, et l'administration de paracétamol après la vaccination permet souvent d'y remédier.

Les réactions indésirables plus graves sont rares (de l'ordre de 1 pour des milliers ou des millions de doses), et parfois si rares qu'il n'est pas possible d'évaluer précisément le risque.

Quant aux vaccins qui feraient des morts, là encore il y a si peu de décès qui puissent être attribués de façon plausible à des vaccins qu'il est difficile d'évaluer le risque stastistiquement .

Lorsqu'un décès est signalé au ministère de la santé, il fait généralement l'objet d'un examen approfondi destiné à déterminer s'il est vraiment lié à l'administration d'un vaccin et, dans l'affirmative, quelle est exactement la cause.

Lorsque, après enquête approfondie, il apparaît qu'un incident est véritablement lié à un vaccin, on constate le plus souvent qu'il s'agissait d'une erreur de programme qui n'avait rien à voir avec la fabrication du vaccin.


Le vaccin antidiphtérique-antitétanique-anticoquelucheux (DTC) et le syndrome de mort subite du nourrisson

Le lien de cause à effet entre le vaccin DTC et le syndrome de mort subite du nourrisson est un mythe qui semble avoir la vie dure. Il vient de ce qu’une proportion modérée des enfants qui sont victimes de ce syndrome ont reçu peu de temps auparavant du vaccin DTC ; cela semble à première vue indiquer un lien de cause à effet. Il y a toutefois là une logique défectueuse ; c’est un peu comme si on disait que la consommation de pain provoque des accidents de voiture, car on peut sans doute montrer que la plupart des conducteurs qui ont eu un accident avaient mangé du pain au cours des 24 heures précédentes.

Si l’on songe que la plupart des cas de mort subite du nourrisson surviennent dans la classe d’âge où trois doses de vaccin DTC sont administrées, on peut s’attendre à ce que les injections de vaccin DTC précèdent un bon nombre de décès dus au syndrome de mort subite du nourrisson tout simplement par hasard. En fait, plusieurs études bien contrôlées ont été organisées dans les années 80 et les enquêteurs ont presque tous constaté que le nombre des décès dus au syndrome de mort subite du nourrisson qui étaient chronologiquement associés à la vaccination DTC se situait dans la gamme à laquelle on pouvait s’attendre du fait du hasard. Autrement dit, ces décès seraient survenus même si l’on n’avait pas pratiqué de vaccination.

En fait, plusieurs des études ont montré que le risque de syndrome de mort subite du nourrisson était plus faible chez les enfants qui avaient reçu peu de temps avant une dose de vaccin DTC. L’Institut de Médecine a signalé que « les études contrôlées, qui ont consisté à comparer des enfants vaccinés et des enfants non vaccinés, n’ont mis en évidence ni association … ni diminution du risque … de syndrome de mort subite du nourrisson parmi les enfants vaccinés » et a conclu que « rien n’indique qu’il y ait un lien de cause à effet entre le vaccin [DTC] et le syndrome de mort subite du nourrisson ».

Mais analyser uniquement le risque ne suffit pas – il faut toujours envisager à la fois les risques et les avantages. On ne peut justifier ne serait ce qu’un seul effet indésirable grave pour un million de doses de vaccin si la vaccination ne comporte pas d’avantage. En l’absence de vaccin, il y aurait beaucoup plus de cas de maladie et, parallèlement, beaucoup plus d’effets secondaires graves et de décès. Par exemple, selon une analyse avantages/risques de la vaccination DTC, s’il n’y avait pas de programme de vaccination aux Etats Unis, le nombre des cas de coqueluche pourrait être multiplié par 71 et les décès dus à cette maladie pourraient quadrupler. La comparaison du risque lié à la maladie et du risque lié aux vaccins donne une idée des avantages qu’il y a à vacciner les enfants.

Risques liés à la maladie et risques liés aux vaccins

Le fait est qu’un enfant risque beaucoup plus d’être sérieusement atteint par une de ces maladies que par un quelconque vaccin. Même s’il faut toujours éviter une lésion grave ou un décès dû à un vaccin, il est évident que les avantages de la vaccination l’emportent de loin sur les risques mineurs et que bien d’autres lésions et décès surviendraient en l’absence de vaccination. En réalité, avec une intervention médicale aussi efficace que la vaccination pour éviter la maladie, il serait irresponsable de ne pas l’utiliser.

source http://www.who.int/immunization_safety/aefi/immunization_misconceptions/fr/index4.html

Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale (GACVS)

Le Comité consultatif mondial de la sécurité vaccinale a été créé en 1999 pour répondre rapidement, efficacement et avec la rigueur scientifique voulue aux problèmes d’innocuité posés par les vaccins pouvant avoir une importance mondiale.

Le Comité a tenu sa vingt-troisième réunion à Genève (Suisse) les 8 et 9 décembre 2010 et a examiné ou analysé les points suivants:

  • les nouvelles données relatives au risque d’invagination pouvant faire suite à l’administration des vaccins antirotavirus
  • l’innocuité des vaccins contre la grippe pandémique
  • l’utilisation des vaccins antiamarils chez les sujets VIH-positifs
  • les résultats de la surveillance de l’innocuité d’un nouveau vaccin conjugué contre la méningite A dans 3 pays d’Afrique de l’Ouest

lien http://www.who.int/vaccine_safety/fr/

ici vous pourrez consulter tous les rapports de ce Comité http://www.who.int/vaccine_safety/reports/fr/

tous les sujets suivants sont accessibles directement sur ce lien (toujours le site de l'OMS)http://www.who.int/vaccine_safety/topics/fr/

 

Je viens de découvrir un site (sur e-monsite !!!!) qui a l'air tout à fait de circonstance ..voici le lienhttp://vaccins.e-monsite.com/pages/les-bienfaits-et-les-reproches-faites-a-la-vaccination.html

Vous y trouverez entre autre un calendrier vaccinal http://vaccins.e-monsite.com/pages/les-vaccins-obligatoires-conseilles.html

Voici également à télécharger pour le découvrir un petit livret intitulé "La vaccination, votre meilleure protection contre la maladie" http://www.enfant-encyclopedie.com/pages/PDF/VaccinationFRmcP.pdf




Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×