ENFANT ROI, PARENTS MARTYRS !

Tyran

Tout se joue avant 2 ans.


Pour autant que cela semble bizarre, mettre des limites commence dès 6 mois jusqu'à 20 mois.


Les parents doivent démontrer que certaines choses se font, d'autres non, pour la sécurité de l'enfant: regarder d'un œil noir la bêtise, avoir un ton grave lors d'une désobéissance, sont autant d'actes nécessaires très tôt.

Les parents, à ces moments, se posent comme les garants de la sécurité de l'enfant.
 

L'enfant roi est révolu !


Il faut donner du sens à l'interdit ou à la punition en fonction de l'âge de l'enfant.


Un bébé de 6 mois ne peut pas comprendre que de jouer avec des objets coupants est dangereux mais il faut lui interdire avec un ton ferme.


Un enfant de 2 ans, par contre, est tout à fait capable d'entendre que de dormir dans son lit est important et qu’il ne faut pas envahir la chambre des parents, la nuit. Il suffit de le rassurer et de faire du moment du dodo un moment de séparation tranquille.


Quant à la petite fille de 7 ans, elle doit comprendre qu’il faut ranger sa chambre après avoir joué, apprendre qu'il y a un temps pour tout.
 

Pourquoi supprimer la fessée ?Résultat de recherche d'images pour "fessée interdite"


- C'est un coup physique sur l'enfant et c'est condamnable.
- Le parent se montre faible et non en contrôle.
- Cela démontre que la violence est la seule réponse au conflit.
- C'est humiliant pour l'enfant dont l'estime de soi ne doit pas se construire sur cet affect.
- C'est inefficace car le seul sentiment que ressent l'enfant est la peur et il ne fait pas appel, ni à son intelligence, ni à sa compréhension de la situation.
- Si vous cédez néanmoins à la féssée, il est important de mettre des mots pour dire a votre enfant qu'il vous a poussé a bout mais que vous ne vouliez pas en arriver là.

51laddud21l sx332 bo1 204 203 200 A commander en cliquant sur le lien ci-dessous : 

                             La fessée - Questions sur la violence éducative

 

Soyez justes.


L'éducation consiste à responsabiliser et à rendre l'enfant autonome, à chaque étape de son développement. A vous, donc, d'être capable d'assumer votre punition et de la faire appliquer.

Quand arrivent la colère, le refus affronté, le caprice.. que faire? Il faut prendre de la distance : il est bon d'envoyer son enfant dans sa chambre, le temps pour vous de réfléchir. Que vient il de se passer ? A vous de trouver comment faire en sorte que la sanction soit compréhensible pour l'enfant, plutôt qu'une humiliation.

Quelques livres pour vous aider ! A consommer sans modération...

Enfant roi, plus jamais ça !

Avec sa verve habituelle, Christiane Olivier pousse un salutaire et vigoureux cri d’alarme sur la façon désastreuse dont les enfants sont élevés, ou plutôt mal élevés, aujourd’hui.
A force de leur éviter frustration et mécontentement, les parents en font des tyrans qui ne supportent plus la contrainte et ne réagissent plus face à la contrariété que par l’agressivité et la violence.

Plus ils grandissent, plus cela s’aggrave. En passant en revue de nombreuses situations quotidiennes de la petite enfance à l’adolescence, elle souligne ainsi l’indispensable fermeté nécessaire avec les enfants petits.

C’est entre deux et quatre ans explique-t-elle qu’ils acquièrent le respect de l’autorité, apprennent à accepter les contraintes et peuvent s’habituer à la discipline.

Or c’est précisément à cet âge où on les trouve « si mignons » qu’on leur cède sur tout aujourd’hui. Avec ensuite les résultats que l’on connaît : des enfants épouvantables dit-elle.
« Plus jamais d’enfants aussi mal élevés ! », tel pourrait être le slogan de Christiane Olivier qui s’adresse de façon volontairement extrêmement simple au public le plus large possible car ce combat est, dit-elle, d’utilité publique.

De l'enfant roi à l'enfant tyran [Poche]

 A commander en cliquant ci-dessous : 

                              Enfant-roi, plus jamais ça !

 

 
 
 
 
 
 

Enfant-roi, parents en desarroi ...

Enfant-roi, parents en desarroi ... [Broché]

Allain

A commander en cliquant ci-dessous : 

Enfant-roi, parents en désarroi...

Livre 190

Que faire face à un enfant de trois ans qui refuse d'obéir ?

Résultat de recherche d'images pour "gif bébé énervé"Comment gérer l'enfant qui répond aux enseignants et refuse systématiquement de ranger sa chambre ?

Et l'adolescent qui ne daigne plus adresser la parole à ses parents ?

Faut-il recourir à l'autorité et de quelle façon ? 

Comment élever un enfant pour qu'il s'épanouisse tout en respectant les autres ?

Voici des conseils concrets pour permettre aux parents débordés par leurs enfants de redéfinir leur autorité .

CAR AIMER, C'EST AUSSI SAVOIR DIRE "NON" !

 A commander en cliquant ci-dessous : 

De l'enfant roi à l'enfant tyran

 

*******************************************************************************************************************************************

 

Et pourtant.....voilà un livre qui peut vous étonner, à découvrir pour se faire sa propre idée :

Li

"Petits monarques repoussant toujours plus les limites de leur pouvoir, personnages capricieux qui dictent leur loi aux adultes, les enfants d'aujourd'hui sont l'objet d'une

réprobation à la mesure de l'adoration qu'on leur porte.

En témoigne le succès de l'expression "enfant-roi", utilisée pour mieux critiquer ces supposés souverains.

La société actuelle leur donne beaucoup, certes, mais ne leur demande-t-elle pas autant ?

Ce livre est né du parti pris que les enfants ne sont pas si rois que cela.

Qu'ils doivent faire preuve d'une grande ingéniosité pour se débrouiller des situations complexes que les adultes leur imposent.

Qu'ils sont contraints d'inventer des stratégies nouvelles pour s'adapter à un monde en mutation qui demain sera le leur.

Peut-être est-il temps de faire place au point de vue de l'enfant, généralement négligé : on s'apercevra qu'il à des choses à nous dire, et sans doute à nous apprendre."

A commander en cliquant ci-dessous : 

Plaidoyer pour l'enfant-roi

 

***********************************************************************************************************************************************************

 

Livre 191

"Parents, attention ! un grave danger vous menace : vous faites des enfants capricieux, exigeants, trop gâtés...Bref, des "enfants rois" !

Voilà ce que rabâchent les rigoristes de l'éducation qui culpabilisent les parents afin de mieux leur imposer des kits de prêt-à-dresser pour enfants sages standardisés

Ce livre dénonce cet autoritarisme, rempart à la prétendue "doltoïsation" des esprits.

Il interroge une société qui érige le jeunisme en mode de vie et promeut des comportements infantiles (immédiateté, toute-puissance, narcissisme) tout en bannissant l'enfant de l'espace public.

Entre études sociologiques et paroles d'experts de l'éducation, Marlène Schiappa tord le cou aux idées reçues de tout bords et affirme avec passion que l'enfant roi, inventif et indépendant plus que tyrannique, est l'avenir de l'homme..."

hxrcean0A commander en cliquant ci-dessous : 

Eloge de l'enfant roi

 

*********************************************************************************************************************************************************

Livre 192

"Ce livre est le récit d'une journée de consultation et chaque séance est l'occasion d'une réflexion engagée sur des problèmes aussi fondamentaux que la maltraitance, la violence institutionnelle ou la place que la société accorde à l'enfant.

Au règne de l'enfant roi, chéri mais bien dressé, a succédé celui de l'enfant victime.

Des droits lui ont été concédés, un statut de personne lui a été reconnu, mais quiconque aura lu l'histoire d'Igor, de Marie, d' Eve, de Clara ou de Boris ne pourra plus soutenir que, s'agissant de nos enfants, tout est aujourd'hui pour le mieux dans le meilleur des mondes possible.

Se pose alors l'inévitable question à laquelle Caroline Eliacheff s'emploie à répondre : que pouvons-nous, que devons-nous faire ?

La maltraitance existe. Les chiffres le disent. Les professionnels le savent, le grand public aussi. .....

La diabolisation des parents est aujourd'hui si répandue qu'elle couvre trop souvent d'autres formes de violence, plus discrètes, plus insidieuses aussi, en premier lieu celle des 

institutions dont la fonction est précisement de protéger les enfants....."

Caroline Eliacheff est psychanalyste et pédopsychiatre.

berceauA commander en cliquant ci-dessous :

Vies privées. De l'enfant roi à l'enfant victime

 

***********************************************************************************************************************************************************