LES PLAIES CHEZ L'ENFANT

Tout comme les brûlures, les plaies se divisent en deux catégories : les plaies simples et les plaies graves. En aucun cas il ne faut les négliger car une plaie simple, si elle n’est pas soignée peu très vite s’aggraver.

La plaie est une lésion de la peau qui est généralement secondaire à un traumatisme. Elle est provoquée par : une coupure, une éraflure, une morsure ou une piqûre. En fonction de son importance et de sa localisation, la plaie peut être à l’origine d’aggravation immédiate de l’état de la victime, comme une hémorragie, une défaillance de la respiration ou de complications secondaires, comme une infection.

Toute plaie, toute piqûre, même minime, peut provoquer une maladie très grave, souvent mortelle : le tétanos.

Seule la vaccination antitétanique, effectuée tous les 10 ans, protège du Tétanos.

Vous allez donc devoir définir la gravité de la plaie, et agir en conséquence.

Quelle que soit son origine, une plaie simple est une petite coupure superficielle ou une éraflure saignant peu et non située à proximité d’un orifice naturel ou de l’œil.

 

Conduite à tenir face à une plaie simple :

 

• Se laver les mains avec de l’eau et du savon et si possible se protéger les mains avec des gants.

• Nettoyer la plaie à l’eau et au savon, au besoin avec une compresse stérile. On peut aussi utiliser un antiseptique, acquis sur conseil d’un médecin, d’un pharmacien ou d’un infirmier.

• Protéger par un pansement adhésif si la plaie risque d’être à nouveau souillée (ce pansement n’adhèrera correctement que lorsque la peau aura séché).

Vérifiez si l’enfant est vacciné contre le tétanos et depuis quand. Si la vaccination n’est pas récente (valable 10 ans), consultez un médecin.

• Si la plaie devient chaude, rouge, si elle gonfle, si elle continue de faire mal et/ou si une fièvre apparaît dans les jours qui suivent, consulter sans tarder un médecin.

Lavez-vous de nouveau les mains après avoir soigné une plaie !

La plaie est considérée comme grave en fonction :

- de sa localisation (cou, œil, face, thorax ou abdomen)

- de son aspect (saigne beaucoup, déchiquetée, multiple et/ou étendue)

-de son mécanisme (par projectile, outil, morsure ou par un objet tranchant…)

 

Conduite à tenir face à une plaie grave :

 

 


 

 

Si la plaie saigne abondamment, adoptez la conduite à tenir face à une hémorragie ;

 

Arrêtez l'hémorragie en comprimant directement la plaie avec les doigts ou la paume de la main.

Allongez l'enfant tout en maintenant la compression.

Ne lui donnez pas  à boire .

 Faites donner l'alerte, couvrez et réconfortez l'enfant en attendant les secours.

Si vous êtes seul pour donner l'alerte : appliquez très rapidement un tissu, un mouchoir....avec un lien assez large pour recouvrir entièrement le tissu, et assez long pour faire au moins deux tours.   

Serrez suffisamment pour éviter que le saignement ne reprenne .

Si le tampon relais (mouchoir, tissu) n'arrête pas l'hémorragie, posez un deuxième tampon par dessus le premier.

Si le saignement persiste, refaites la compression manuelle jusqu'à l'arrivée des secours.


Plaie du thorax : Position demi assise pour rendre la respiration de la victime plus facile.

Plaie au thorax.

Plaie de l’abdomen : Position à plat dos, ainsi que cuisses et genoux fléchis pour relâcher les muscles de l’abdomen et diminuer la douleur.

Plaie à l'abdomen.

Plaie de l’œil : Allongez-le à plat dos, avec la tête calée, en recommandant à l’enfant de fermer les deux yeux et de ne pas bouger. Ne jamais chercher à retirer un corps étranger oculaire. Cette position évite une aggravation éventuelle de la lésion de l’œil.

Autre type de plaie : Allongez l’enfant à l’abri en position horizontale pour diminuer les complications et prévenir une défaillance.

 

Si un corps étranger (couteau, outils, morceau de verre…) est inclus dans la plaie, il ne faut jamais le retirer car son retrait ou sa mobilisation peut aggraver la lésion et le saignement.

• Demandez un avis médical.

• Protégez la victime du froid ou de la chaleur et des intempéries.

• Parlez régulièrement lui et expliquer- lui ce qui se passe pour la réconforter.

- Si elle parle, elle est consciente : Poursuivre la surveillance et lui expliquer ce qui se passe.

- Si elle ne répond plus, elle est inconsciente : Pratiquez les gestes qui s’imposent.

Signalez l’aggravation en rappelant les secours.

Il s’est coincé les doigts dans une porte !!

Pas de panique !Tentez de calmer l’enfant quitte à lui donner un antalgique par voie rectale (surtout rien par la bouche au cas où il nécessiterait une intervention chirurgicale) si la plaie est superficielle, suivez les indications ci-dessus.

Si le doigt a été sectionné :récupérez la partie manquante, placez-la dans un sachet fermé et mettez le tout dans la glace. Direction les urgences pédiatriques à grands pas ou appelez le 15!

 

 

à http://www.3minpoursauverunevie.com/lespages/blessure.html un site à visiter absolument ! Fait avec les sapeurs pompiers pour connaître la conduite à tenir en cas d'urgence avec un enfant .

à http://www.3minpoursauverunevie.com/lespages/blessure.html pour leurs précieux conseils.

A signaler, ce dvd magnifique : 

disponible sur le site http://www.3minpoursauverunevie.com/lespages/dvd.html

 

voilà une petite vidéo qui explique quelques gestes à faire http://www.bonjour-docteur.com/actualite-sante-geste-du-jour-le-saignement-abondant-2341.asp

Sous-pages :