LES VOMISSEMENTS CHEZ L'ENFANT

Les vomissements de l'enfant

 

A) Les vomissements occasionnels  :

 

Les causes de vomissements chez un enfant qui n'a pas l'habitude de vomir facilement sont multiples :

 

- Les intoxications médicamenteuses ou autres

- le mal des transports, fréquent entre 3 et 10 ans, avec nausées, malaises, angoisses...surtout lors des trajet automobiles avec des virages répétés. L'enfant est souvent émotif, sensible, anxieux, migraineux.Bb

- Les urgences chirurgicales (appendicite, occlusion intestinale, hernie étranglée, péritonite....)

- Les causes neurologiques (méningite virale ou bactérienne, hypertension intra-crânienne due à une tumeur cérébrale par exemple..)

- après un traumatisme crânien les vomissement sont le plus souvent banals traduisant un léger oedème cérébral spontanément réversible mais il faut toujours se méfier d'un hématome extra-dural.

- l'Hépatite virale,

- Les gastro-entérites

-l'insuffisance rénale

- chez l'enfant diabétique : coma acido-cétosique, hypoglycémie.

B) les vomissements récidivants ou habituels 

 
Les principales causes à évoquer chez un enfant qui vomit régulièrement sont :
 
 
- une malformation cardio-tubérositaire (hernie hiatale)
- une malrotation intestinale reconnue à la radiographie
- une insuffisance rénale (dosage de l'urée et de la créatinine sanguines)
- une hypertension intracrânienne (tumeur cérébrale)
- des troubles psychologiques
- grossesse chez l'adolescente
 
La maladie des vomissements acétonémiques
 
 
La constatation chez l'enfant d'une odeur particulière de l'haleine, parfois accompagnée de la recherche positive d'acétone dans les urines à l'aide bandelettes réactives, réalise ce que l'on appelle dans le langage courant, la "crise d'acétone".
 
Ce terme ne signifie rien de précis mais regroupe plusieurs pathologies :
 
1) La cétose symptôme
 
Tout enfant en période de jeûne peut présenter une cétonurie surtout s'il a de la fièvre et/ou vomit, et donc ne mange plus.
Le pédiatre va rechercher la cause de la fièvre :
il s'agit souvent d'une infection bénigne (rhino-pharyngite, otite, pneumonie....) mais il faut se méfier des infections plus graves (appendicite, méningite...)
 
2) L'intolérance alimentaire, l'"indigestion", la cétose de jeûne constatée le matin au réveil sont des causes fréquentes.
Le diabète doit toujours être évoqué.
 
3) La cétose maladie
 
Il s'agit de "crises d'acétone" qui se répètent périodiquement.
 
Dans certains cas de maladies métaboliques rares, d'apparition précoce, dont le diagnostic est urgent, sont souvent associés à des signes neurologiques (convulsions, coma, ataxie(Incoordination neurologique des membres ou/et du tronc)), un "gros" foie, une hypoglycémie,etc...
 
La vraie crise d'acétone (maladie des vomissements acétonémiques) est une affection dont la cause est inconnue, qui apparaît chez l'enfant de deux à huit ans.
L'haleine acétonique (odeur de pomme reinette) et la cétonurie font poser le diagnostic.
Maux de tête, fièvre, vomissements, douleurs abdominales sont fréquemment associés.
 
Une diarrhée, des selles décolorées, font parler de "crise de foie" :

 
 
l'enfant vomit de façon répétée, sans pouvoir se contrôler, et n'accepte rien dans l'estomac.
Il est fatigué, abattu, irritable ou somnolent.
Il peut se déshydrater rapidement.
 
 
Ces crises se répètent régulièrement et inquiètent les parents.
Parfois ces crises prennent un aspect plus dramatique : surviennent alors des convulsions, des troubles de la conscience...
 
Il s'agit souvent d'enfants anxieux, émotifs et instables, sujets au mal des transports, aux migraines et aux maladies allergiques.
Souvent on retrouve chez eux des antécédents familiaux identiques.
La crise peut être déclenchée par le jeûne, une émotion, un stress, un traumatisme, une infection, ou bien...rien du tout !
Ces troubles disparaissent vers 12 ans mais sont souvent remplacés par d'autres maladies psychosomatiques : migraines, spasmophilie, céphalées, etc..
 
le traitement consiste sur la prescription de boissons sucrées et gazeuses (coca-cola glacé, eau de  Vichy sucrée,etc..), de jus de fruits en boites de conserves métalliques, parfois de légers sédatifs...
Ce diagnostic doit rester un diagnostique d'exclusion.C'est la répétition des crises et leur aspect bien stéréotypé qui permet le diagnostic.
 
Les traitements des vomissements sont généralement : le Primpéran, le Vogalène, le Motilium.
 
Pour le mal des transports il faut prendre avant le départ un repas léger riches en glucides et sans boissons.
On peut sucer des bonbons pendant le trajet.
Les médicaments : Mercalm(à partir de 30 mois),Nautamine(à partir de 2 ans)..
 

à http://www.doctissimo.fr